Les Bases de l'Education
des Poussières  d'étoile
bannière de l'élevage des Poussières d'Etoile

AccueilReproducteursPortées actuelles
Tarif et Conditions de vente
Au jour le jour...
Contact/Livre d'or

Cliquez sur l'image pour accéder au conseil correspondant
sortie en laissespadchatière
les basesla propretéla chatière

Le Biewer Yorkshire terrier est un terrier, aussi têtu mais également aussi franc que le Yorkshire terrier.

Ce n'est pas parce qu'il est de petite taille qu'il restera toute sa vie trop bébé pour apprendre à bien se tenir. Un chien bien éduqué rend la vie de tous plus harmonieuse. Si certains passionnés poussent le dressage jusqu'à amener leurs petits compagnons au niveau de chiens de travail, le Biewer Yorkshire terrier peut parfaitement se contenter d'une éducation minimale et intelligente.


Quelques règles élémentaires:



Connaître les interdits : le NON ou DEFENDU


Il s'agit de l'apprentissage le plus précoce puisqu'il va commencer le jour même de l'arrivée du chiot à la maison. Toutes les choses interdites vont se voir sanctionnées d'un "non" énergique et seront accompagnées tout d'abord d'une simple tentative pour détourner l'attention du chiot. Progressivement,  si le ton de la parole ne suffit pas, on pourra agir comme la chienne mécontente le fait avec ses petits, en prenant le chiot par la peau du cou et en le secouant sans brutalité et sans le décoller du sol, toujours en accompagnant de l'ordre "non" donné sèchement.

Le rappel au pied :  X, AU PIED

Il se pratique également dès les premiers jours de l'arrivée du chiot à la maison, à l'aide de friandises ou du jeu. Lors des premières sorties dans un lieu sans risque mais inconnu, il faut exploiter la peur que le chiot a de vous perdre. S'il s'éloigne un peu, appelez-le et félicitez par des caresses, un petit jeu ou une friandise lorsqu'il revient. S'il s'agit d'un intrépide qui ne regarde même pas vers vous, cachez-vous tout en ne le perdant pas de vue. Le chiot va se rendre compte qu'il est seul et vous chercher anxieusement. Lorsqu'il arrive près de vous, répétez l'ordre et félicitez chaleureusement.

Attention aux mauvaises habitudes :


Les mauvaises habitudes sont celles qui ne correspondent pas à votre façon de vivre. Nul jugement de valeur dans ces propos : chacun est maître en sa demeure. Souvenez-vous seulement que toute habitude prise est très longue et douloureuse à perdre. Si vous ne voulez pas que votre chien grimpe sur votre lit ou sur votre canapé, ne le laissez pas faire dès son arrivée à la maison. Ce petit malin intègre très vite les règles de la maison pourvu que celles-ci soient clairement signifiées et qu'elles ne changent pas d'un jour sur l'autre...




L'apprentissage de la propreté

Lorsque le chiot tète encore sa mère, celle-ci l'aide à se soulager et le nettoie.
Au moment du sevrage, le chiot a déjà compris que le lieu où il dort doit rester propre et il s'éloigne pour faire ses besoins. 
C'est donc à l'être humain qu'échoit la lourde tâche de lui enseigner où il peut se soulager. Le chiot a souvent eu une alèse de propreté à l'élevage et on peut tout naturellement lui proposer le même système à la maison pour éviter les accidents entre deux sorties. 
Le chiot fait régulièrement ses besoins après une période de sommeil et après les repas. Ce sont donc deux moments importants pour programmer les sorties. Il est alors préférable de le porter afin qu'il ne se soulage pas avant d'arriver à l'extérieur. 
Lorsque le chiot est par terre, il faut bien l'observer. Dès qu'il fait ses besoins, il est nécessaire de lui montrer que c'est ce qu'on attendait de lui. On s'extasie, on le félicite, on donne éventuellement une friandise...

La propreté de nuit :
Comme écrit plus haut, le chiot apprend très vite que 
le lieu où il dort doit rester propre. Mais ce lieu se limite en général à son coussin et à l'environnement très proche. Donc, pour éviter de retrouver quelques petits cadeaux liquides ou solides disséminés dans votre maison chaque matin, le plus simple est de limiter son espace. Je préconise le parc ou, mieux, la caisse de transport. Celle-ci comporte de nombreux avantages dont celui de représenter pour le chien un lieu hautement sécurisé. S'il y est progressivement habitué, s'il associe à la caisse de transport le plaisir d'une récompense, il s'y sentira bien et demandera même à y coucher le soir.
La nuit, le chien dort. Il n'a donc pas besoin d'espace. S'il a une petite envie, ne voulant pas souiller sa couche, il va apprendre très vite à se retenir. Cette habitude est même parfois initiée chez l'éleveur. Si vous êtes amené à vous déplacer avec votre petit compagnon chez des amis ou à l'hôtel, la caisse de transport est le moyen le plus sûr de voyager en voiture et une façon de faire accepter votre chien là où vous désirez dormir. Le chien s'y sent chez lui...


Apprentissage de la caisse de transport :

Celle-ci doit être confortable et sécurisante. Il faut donc adopter un modèle dans lequel le chien peut se tenir assis et debout sans problème. L'erreur courante consiste à acheter une grande caisse de transport pour que le chien ait ses aises. C'est mal connaître le comportement canin. Avez-vous remarqué le plaisir de nos petits compagnons à se terrer dans un tout petit espace ? Sans doute une réminiscence du terrier ancestral qui représentait la sécurité, la chaleur... Dans une caisse de transport trop grande, les voyages en voiture sont inconfortables pour le chien qui est brinquebalé (et souvent malade) au gré de la conduite plus ou moins sportive de ses maîtres et de la configuration géographique du 
trajet. Il est donc préférable de choisir une caisse adaptée à la taille du chien adulte. 
Cette caisse peut être agrémentée d'une couverture douillette ou d'un "dodo" en tissu. Pour ma part, j'ai opté pour un coussin aux dimensions de la caisse, revêtu d'une alèse (caoutchouc/tissu éponge) imperméable. Le confort est parfait et en cas de salissure, le lavage est très simple. J'emporte plusieurs housses/alèses pour les voyages. Il faut éviter les alèses jetables que le chien pourrait déchiqueter et avaler.
Il faut maintenant que le chien ait envie d'aller dans la caisse de transport 
et qu'il s'y sente bien . Un apprentissage progressif est nécessaire : 
kennel

Attention : la caisse de transport est destinée aux voyages et aux nuits. Il n'est pas concevable qu'un chien y passe ses journées. Ce serait de la maltraitance.


Apprentissage de la chatière
Une chatière a été installée dans la porte donnant sur la terrasse afin de permettre à nos chers poilus d'entrer et de sortir à leur gré sans que le salon ne perde sa douce chaleur. L'apprentissage est rapide pour certains et beaucoup plus long pour d'autres.
Pour ces derniers, l'apprentissage se fait par étapes :

Chaque étape peut prendre de quelques heures à plusieurs semaines selon les appréhensions du chien. Il faut être patient... et bien stimuler votre petit compagnon en lui offrant une motivation : gamelle, friandise, jeu... qui lui donnera envie de passer. N'oubliez pas que le passage doit se faire dans les 2 sens... et soyez démonstratif pour montrer au chien votre contentement lorsqu'il réussit un exercice.

chatière à l'élevage des Poussières d'Etoilechatière à l'élevage des Poussières d'Etoile

                                                                     
mots clés : chien de compagnie chiens d'appartement animal de compagnie animaux rares Yorkshire terrier yorkshire terriers Yorkshires yorkshires Yorkis Yorki yorkis yorki  Biewer Biewer Yorkshire Biewer Yorkshire terrier Biewer Yorkshire à la Pom Pon  Biewers Biewers Yorkshires Biewers Yorkshires terriers Biewers Yorkshires à la Pom Pon petits chiens miniature miniatures poids chiots portées race canine élevage canin caniche chihuahua  westie tricolore biewers à la Pom Pon  reproduction reproducteur reproducteurs reproductrice reproductrices saillie bébé bébés pédigrée toilettage Yorkshire chocolat yorkshire chocolat york chocolat York chocolat